August - 2017
Monday Tuesday Wednesday Thursday Friday Saturday Sunday
  01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12
13
14 15 16 17 18
19
20
21 22 23 24
25
26
27
28 29 30 31  
Sunday, 13. August 2017
18:00 - Chambara Sportif
Le chambara sportif ou "Spochan" souvent utilisé dans le langage parlé, est une escrime martiale, ludique et sportive qui se pratique avec des armes en mousse (épée, épée court, la...
Saturday, 19. August 2017
09:00 - Visite de Miyajima
Venez à la rencontre de la nature, de la culture et de l'histoire de Miyajima ! Écotour exceptionnel organisé par la Setonaikai
Friday, 25. August 2017
19:20 - Tarot de Yokohama
Soirée jeux de cartes dînatoire, une soirée décontractée sous le signe du jeu et de la bonne humeur. Tarif cotisant : 2,300 yens Dîner et boissons inclus.
Saturday, 26. August 2017
14:30 - Pique-nique de rentrée
Venez nous retrouver à notre pique-nique de rentrée pour un moment de détente, de rencontres et de convivialité.
18:15 - Shinjuku après le coucher de soleil
Laissez-vous guider dans Shinjuku, un des quartiers majeurs de Tokyo pour sa vie nocturne.

l'AFJ, les activités pour les francophones au Japon

L’option théâtre du lycée St Louis St Clément de Viry-Châtillon (91) au pays du soleil levant!

C’est en compagnie de Pierre NOTTE, auteur dramatique, Secrétaire Général depuis 2006 de la Comédie Française, intervenant artistique et nominé pour les Molières 2009 dans la catégorie auteur francophone vivant, de Marie NOTTE et de leurs professeurs de français : Sylvie JOPECK et Hélène PAVAMANI que les 25 élèves de la promo 2008 ont interprété la pièce « Pour l’amour de Gérard Philippe » en avril dernier au théâtre Caï de Tokyo.

Masao TANI, producteur du théâtre, toute son équipe et les nombreux spectateurs dont les élèves de l'atelier théâtre du Théâtre National de Tokyo ont pu apprécier le talent de ces jeunes artistes, élèves de première et terminale ayant choisi l’option théâtre dispensée au lycée depuis plus de dix ans.

Baptiste Candotti-Besson, élève artiste commente : « On pourrait penser que jouer devant des gens que nous ne connaissions pas (car avouons-le, nous avions surtout joué devant de la famille ou des amis jusqu'alors), et qui, de plus, ne partageaient ni notre langue ni nos codes, serait un moment de gêne, un moment où la communication ne se ferait pas, ou peu, bref, un échec pour notre projet. Mais ce que nous perdions par la langue, nous le regagnions par les émotions, et nombreux furent les Japonais à nous dire qu'ils avaient compris ce que nous racontions non pas grâce aux surtitres, mais grâce aux impressions que nous leur faisions ou à nos visages, particulièrement expressifs. Ainsi s'est créée une relation d'un autre type avec ce public japonais, relation nouvelle pour nous mais relation dans laquelle le plaisir était immense ».

Alexandre Ayache témoigne : « A notre arrivée à l'aéroport, nos sens, tous en éveil (malgré les douze heures de vol et le décalage horaire), se voient ébranlés par la grandeur de l'événement... Nous sommes à Tokyo ! Nos premiers pas dans la capitale japonaise sont, pour le moins, impressionnants, tant les dimensions de la ville nous paraissent, de prime abord, étrangères à tout ce que nous avions connu auparavant. Celle-ci revêt de multiples visages, selon l'heure du jour, le quartier, ou le regard que nous lui portons. En effet, du quartier des affaires où chacun vaque seul à ses occupations à celui des plaisirs où l'extravagance est de mise, c'est une explosion de couleurs, de folie, de chaleurs, et dans un même ensemble – impossible – de rigueur, de distance, et de grisaille bétonnée. Et face à cette frénésie se dresse, tel un rempart, ultime défense de l'homme, la quiétude rassurante des parcs et des temples ».

Nous leur souhaitons de grands succès personnels et professionnels et les accueillerons avec grand plaisir l’année prochaine.

Texte et photos : Sabine DELEMER