August - 2017
Monday Tuesday Wednesday Thursday Friday Saturday Sunday
  01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12
13
14 15 16 17 18
19
20
21 22 24
25
26
27
28 29 30 31  
Sunday, 13. August 2017
18:00 - Chambara Sportif
Le chambara sportif ou "Spochan" souvent utilisé dans le langage parlé, est une escrime martiale, ludique et sportive qui se pratique avec des armes en mousse (épée, épée court, la...
Saturday, 19. August 2017
09:00 - Visite de Miyajima
Venez à la rencontre de la nature, de la culture et de l'histoire de Miyajima ! Écotour exceptionnel organisé par la Setonaikai
Friday, 25. August 2017
19:20 - Tarot de Yokohama
Soirée jeux de cartes dînatoire, une soirée décontractée sous le signe du jeu et de la bonne humeur. Tarif cotisant : 2,300 yens Dîner et boissons inclus.
Saturday, 26. August 2017
14:30 - Pique-nique de rentrée
Venez nous retrouver à notre pique-nique de rentrée pour un moment de détente, de rencontres et de convivialité.
18:15 - Shinjuku après le coucher de soleil
Laissez-vous guider dans Shinjuku, un des quartiers majeurs de Tokyo pour sa vie nocturne.

l'AFJ, les activités pour les francophones au Japon

Get Adobe Flash Player

Transfer du consulat général d'Osaka et Kobé à Kyoto

Communication de S.E Philippe FAURE, Ambassadeur de France au Japon : "Présence française dans le Japon de l’Ouest"

(Extraits)

L’idée est d’installer notre Consulat général à l’Institut franco-japonais du Kansai, à Kyoto (15 mn de Shinkansen depuis Osaka). Outre une évidente économie de loyer, ce transfert permettra au Consul général de disposer d’un lieu privilégié, pour recevoir la communauté française et la mettre en contact avec les Japonais. Les personnalités de passage - dont j’ai observé qu’elles étaient très nombreuses à Kyoto – devraient également en bénéficier. Notre Consul général pourra ainsi mieux exercer les principales missions qui lui sont confiées aujourd’hui : être l’interlocuteur de la communauté française, appuyer nos intérêts économiques, accroître le rayonnement et l’influence de la France dans toute la circonscription.

Venons en maintenant au sujet qui préoccupe le plus nos compatriotes, celui des services consulaires. J’ai été particulièrement attentif sur ce point et je souhaite donc l’évoquer dans le détail :

Les actes consulaires pour lesquels la présentation du demandeur n’est pas requise (vérification de traduction ou transcription d’actes d’Etat civil par exemple) seront traités à Tokyo. Un agent sera transféré d’Osaka vers la section consulaire de l’Ambassade à cette fin, et il sera entièrement dédié au suivi de l’administration des Français de la circonscription du Japon de l’Ouest.
Pour les actes qui nécessitent la comparution du demandeur (cartes d’identité, passeports, certificats de vie par exemple), une permanence consulaire sera assurée avec une périodicité mensuelle à Osaka et à Kyoto par la section consulaire de l’Ambassade.

Le Consul général continuera à réunir et à animer à Kyoto les commissions essentielles pour la vie de la communauté française : commission des bourses scolaires, CCPAS, commission administrative électorale, comité de sécurité. Nos compatriotes pourront continuer à voter à Osaka lors des élections dans leur circonscription.

Enfin, notre consul général demeure naturellement l’interlocuteur privilégié de la communauté française du Japon de l’Ouest. Cela est d’autant plus vrai pour les situations d’urgence. Il conservera parmi ses priorités la préparation de la communauté française aux situations de crise.

J’ai la conviction que cette réforme, qui entrera en vigueur au 1er janvier 2010, rendra notre dispositif plus efficace, y compris pour le service aux Français, et qu’elle nous permettra de maintenir dans tout le Japon de l’Ouest – jusqu’à Okinawa - une présence forte et active.

Communication de Alain BERNARD, Président de l'AFJ Kansai

L'AFJ Kansai déplore le manque total de concertation à propos de ce dossier
avec la communauté française et les associations qui la représentent.

L'AFJ Kansai demande que d'une part, toutes les associations soient mises au courant officiellement au plus vite de la situation actuelle et que d'autre part, elles puissent dorénavant participer à une réflexion en vue d'aboutir au maintient des services que la communauté française du Japon de l'Ouest
est en droit de recevoir.

Monsieur l'Ambassadeur à promis de venir rencontrer les associations dans les prochaines semaines. Nous remercions toutes celles et ceux qui nous ont exprimé leurs inquiètudes et vous demandons de ne pas hésiter à nous faire part de vos idées et sugestions afin que nous puissions oeuvrer pour que le nouveau Consulat Général réponde le mieux possible aux attentes de la communauté française du Japon de l'ouest.

Envoyez vos idées et sugestions par courriel en cliquant ici: Opens window for sending email

Communication de M. Thierry CONSIGNY Conseiller élu à l’Assemblée des Français de l’Etranger

Je vous rappelle que le transfert à Kyoto est normalement prévu en janvier 2010. Á partir du 1er janvier 2010, le consul général ou le consul général adjoint continueront à couvrir les situations d’urgence, les accidents, les pertes de papiers, etc., et présideront les Comités consulaires.

Il nous faudra veiller à ce que le « back-office » qui aura lieu à Tokyo pour les services administratifs aux Français du Kansai, avec un personnel dédié, ne perde pas en qualité.

Il faut savoir qu’en 2008, la comparution personnelle a été exigée lors du dépôt dans le cas de 300 demandes, les autres demandes étant traitées par voie électronique et postale. Avec la nécessité de la saisie des données biométriques pour les nouvelles demandes de passeport, j’ai obtenu la garantie que celle-ci aura bien lieu au Consulat général à Kyoto.

Je veux obtenir des assurances sur la fréquence des permanences qui auront lieu à Osaka et Kyoto pour l’enregistrement des demandes qui nécessitent une comparution personnelle, et je compte demander l’extension de ces permanences à Kôbe puisque dans le cas des certificats de vie en particulier, ces déplacements représentent toujours de grands efforts pour les pensionnés. C’est ainsi par exemple que les certificats de vie peuvent être délivrés à l’Institut franco-japonais de Fukuoka pour les résidents du Kyushu.

Voir le texte en entier: http://afe-asie-nord.org/?p=510

Communication de l'Ambassade de France au Japon : "Déplacement de l’Ambassadeur de France dans le Kansai"

(Extraits)

L'Ambassadeur de France au Japon, s’est rendu dans le Kansai afin d’expliquer les modalités de mise en œuvre du projet de déménagement du Consulat général de France de Osaka à Kyoto.

Ce déplacement a permis à l’Ambassadeur de constater l’adhésion de la communauté française du Kansai à ce projet. « Les objectifs affichés par l’administration française ne peuvent qu’être soutenus par tous » est-il ainsi indiqué dans un courrier cosigné des responsables de l’Association des Français au Japon (AFJ-Kansai), de l’Association démocratique des Français à l’étranger (ADFE-Japon de l’Ouest) et de l’Association des parents d’élèves du Kansai (APEK).

Ce déplacement a également été l’occasion de lever certaines inquiétudes suscitées par des rumeurs sans aucun fondement :

S’agissant de la qualité du service rendu aux Français du Kansai, le poste de Consul adjoint est préservé jusqu’à l’automne 2010, laissant le temps de réfléchir sereinement au dispositif qui sera celui du consulat après cette date. L’Ambassadeur a pris note de la demande des associations représentatives de voir maintenu dans le Kansai, en plus du Consul général, un agent qui serait notamment affecté au traitement des actes administratifs.

Le déplacement du Consulat ne se traduira pas par un éloignement de l’administration, puisque les quelque 1600 Français enregistrés résident à quasi parité à Osaka-fu (384 personnes), Hyogo-ken (327 personnes), Kyoto-fu (268 personnes) et Aichi-ken (185 personnes, y compris Nagoya).

Une fois de plus, il convient de rappeler que ce projet résulte de la volonté de renforcer notre présence dans le Japon de l’Ouest en procurant au consulat un espace adapté à l’exercice de ses activités, pour un meilleur rayonnement.

Le Consul général de France à Osaka et Kobé, M. Alain Nahoum, continuera de répondre dans les jours aux demandes d’explications qui lui seront adressées.