August - 2017
Monday Tuesday Wednesday Thursday Friday Saturday Sunday
  01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12
13
14 15 16 17 18
19
21 22 23 24
25
26
27
28 29 30 31  
Sunday, 13. August 2017
18:00 - Chambara Sportif
Le chambara sportif ou "Spochan" souvent utilisé dans le langage parlé, est une escrime martiale, ludique et sportive qui se pratique avec des armes en mousse (épée, épée court, la...
Saturday, 19. August 2017
09:00 - Visite de Miyajima
Venez à la rencontre de la nature, de la culture et de l'histoire de Miyajima ! Écotour exceptionnel organisé par la Setonaikai
Friday, 25. August 2017
19:20 - Tarot de Yokohama
Soirée jeux de cartes dînatoire, une soirée décontractée sous le signe du jeu et de la bonne humeur. Tarif cotisant : 2,300 yens Dîner et boissons inclus.
Saturday, 26. August 2017
14:30 - Pique-nique de rentrée
Venez nous retrouver à notre pique-nique de rentrée pour un moment de détente, de rencontres et de convivialité.
18:15 - Shinjuku après le coucher de soleil
Laissez-vous guider dans Shinjuku, un des quartiers majeurs de Tokyo pour sa vie nocturne.

l'AFJ, les activités pour les francophones au Japon

Get Adobe Flash Player

29-03-2011 Interview de l'Expert de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire

Interview réalisée le Mardi 29 Mars 2011 à l’Ambassade de France à Tokyo

A l’écoute des préoccupations des français et en collaboration avec l’UFE, nous avons interviewé pour vous ce Mardi 29 Mars, M. Olivier Isnard, l'expert en securité nucléaire detaché pour nous à Tokyo. Il est responsable du Bureau de modélisation des transferts atmosphériques (BMTA) de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). Nous remercions Olivier de ses réponses amicales et franches qui nous permettent de mieux comprendre la situation actuelle et d’avoir quelques conseils pratiques pour notre vie quotidienne sur Tokyo et Yokohama.

D'abord, quelle est la situation actuelle sur la centrale nucléaire de Fukushima ?

L'ensemble du site est dans une situation critique, spécialement les réacteurs 1, 2 et 3. TEPCO (l'entreprise gestionnaire du site) est confronté à 2 problèmes de refroidissement : celui des réacteurs et celui des piscines. Même si des progrès ont été constatés, ce refroidissement se fait toujours par des moyens de fortune, sans laisser entrevoir dans l'immédiat de solution pérenne.

Iode, Césium, Contamination, Irradiation... Quand on parle de radioactivité, de quoi parle-t-on exactement ? Que mesure-t-on ?

Nous parlons de 2 choses différentes :

- L'irradiation, qui peut être mesurée avec une balise de débit de dose (en micro-sievert par heure) correspondant à l'exposition directe aux rayonnements qui se trouve dans l'air ou au sol

- La contamination, mesurée au sol en becquerel par m3.

Les rejets actuels de la centrale sont composés de plusieurs éléments avec des durées de vie différentes. L'iode 131 et le césium 137 sont deux des radioéléments particulièrement suivis compte tenu de leur nocivité.

Comment peut-on être contaminé ou irradié ?

Dans le cas présent, l'irradiation est réalisée lorsqu''une personne est en présence des éléments composant le rejet. Pour s'en prévenir, rester chez soi ou dans un abri est la meilleure solution.

Concernant la contamination, elle arrive des façons suivantes :

- Contamination externe par dépôt de matière radioactive sur les mains, la tête...

- Contamination interne par inhalation des particules dans l'air

- Contamination interne par ingestion de l'eau ou des aliments

- Contamination interne par ingestion involontaire (contacts mains/bouche)


Explosion, réaction en chaine... quel serait le "mauvais scenario " de cette sortie de crise ?

Aujourd'hui, le risque de grande explosion avec relâchement massif d'éléments radioactifs dans l'atmosphère commence à s'écarter. Cependant, avec la fusion avérée des cœurs de 3 réacteurs et l'intégrité des cuves en question, une aggravation de la situation n'est toujours pas à exclure. La stabilisation de la situation devrait prendre au moins, quelques semaines.

Quelle est aujourd'hui, la radioactivité à Tokyo ?

Depuis 2/3 jours, la radioactivité n'est plus détectable dans l'air de Tokyo. Cependant, suite aux pluies de la semaine dernière, de la radioactivité est toujours présente au sol mais en faible quantité.

Est-ce du aux vents ? Y-a-t-il encore des rejets radioactifs au-dessus de la centrale ?

Aujourd'hui, il y a toujours de faibles rejets provenant des réacteurs. Cependant, même si les vents tournaient vers Tokyo, on ne devrait pas constater de changements significatifs dans les mesures de la radioactivité sur Tokyo. D'ailleurs, les mesures faites par le matériel de l'Ambassade confirment les chiffres du gouvernement japonais.

Et en cas de pluie ?

En cas de pluie, la radioactivité présente dans l'atmosphère a tendance à se concentrer dans les gouttes de pluie. S'il pleut, dans les jours à venir, il est recommandé d'avoir un parapluie, un manteau et de limiter les contacts avec la peau. De même en entrant à la maison, laisser les chaussures et le manteau dans l'entrée. Il suffira, ensuite, de passer un coup d'éponge humide dessus pour les nettoyer.

Les pluies de la semaine dernière ont eu un impact sur l'eau du robinet, qu'en est-il aujourd'hui ?

La semaine dernière, le gouvernement a mesuré de faibles niveaux de radioactivité dans l'eau courante aboutissant, par mesure de précaution, à la recommandation d'éviter de donner cette eau aux nourrissons. Cependant, il faut préciser que la norme japonaise est la plus restrictive que celle en Europe. Se laver les mains ou prendre une douche ne présente aucun danger pour la santé.

Et qu'en est-il de l'alimentation ?

La liste des aliments contaminés a été publiée par le gouvernement japonais. Cela concerne principalement les légumes à feuilles et le lait. Laver de tels légumes permet de faire diminuer la radioactivité mais ne la fait pas disparaitre totalement. Il n'est pas impossible que cette liste s'allonge dans les semaines à venir.

Quand dois-je prendre la pilule d'iode ?

La pilule d'Iode est un médicament qui permet de saturer la thyroïde en Iode stable. Son ingestion peut présenter des effets secondaires. Elle n'est donc à prendre QUE sur instruction du gouvernement japonais. Dans ce cas, la meilleure période pour la prendre est 1 heure avant l'exposition aux rejets radioactifs.


D'un point de vue plus pratique, compte tenu de la situation actuelle sur Tokyo, peut-on :

- Ouvrir les fenêtres ? Olivier Isnard : Oui

- Ne pas avoir de masque dans la rue ? Olivier Isnard : Oui

- Laver ses vêtements et les mettre à sécher dehors ? Olivier Isnard : Oui

- Boire l'eau du robinet ? Olivier Isnard : Oui

- Si une bouteille d'eau minérale était posée sur un sol humide souillée par la radioactivité est ce que par "migration" la radioactivité pourrait altérer la qualité de l'eau contenue dans la bouteille ? Olivier Isnard : Non

- Promener son chien ? Olivier Isnard : Oui et par mesure de précaution lavez les régulièrement, surtout les pattes en revenant d’une promenade.

Avez-vous quelques conseils supplémentaires ?

Après un passage radioactif léger, passez une éponge humide sur les objets de la vie courante, nettoyez vos filtres d'air conditionné...